COVID-19 - Santé




Vous pensez avoir été exposé au Coronavirus COVID-19 et avez des symptômes ?

  • Le ministère des Solidarités et de la Santé a validé un algorithme co-développé par l’Institut Pasteur et l’APHP permettant d’orienter, via des outils numériques, les personnes pensant avoir été exposées au Coronavirus (COVID-19).
  • Toutes les personnes concernées sont invitées à utiliser l’une des applications référencées ci-dessous pour prendre connaissance de la marche à suivre en cas de doute (appel médecin traitant, appel SAMU Centre 15 etc.)
  • Le délai de carence est supprimé pour tous les malades pendant l’état d’urgence sanitaire.

Plan de déconfinement :

La mise en œuvre du plan de déconfinement reposera sur un triptyque : protéger, tester, isoler.
 

a) Protéger
 

Les masques :
 

  • Le Premier ministre a souhaité rappeler la situation initiale lors de déclenchement de l’épidémie : un stock important de masques chirurgicaux permettant de répondre à 20 semaines de consommation normale des services hospitaliers, complété par des importations. Avec l’apparition de l’épidémie où les importations ont été rendues momentanément impossibles et la consommation a considérablement augmenté, trois décisions ont été prises :
  • Le fait de réserver le stock de masques chirurgicaux aux soignants, une décision difficile mais assumée ; la production et les stocks ont fait l’objet de réquisition,
  • L’augmentation massive de notre production nationale de masques soignants (elle sera bientôt multipliée par 5),
  • Enfin, le lancement de la production nationale de masques en tissu grand public, pour compléter l’offre hors du secteur sanitaire et réduire notre dépendance aux importations.
  • Le Gouvernement est attentif à l’évolution des recommandations scientifiques concernant le port du masque, qui indiquent désormais, contrairement au début de l’épidémie, qu’il est préférable d’en porter dans de nombreuses circonstances.

  • Aujourd’hui, nous recevons près de 100 millions de masques sanitaires par semaine et nous recevrons près de 20 millions de masques grand public lavables à compter de mai. Par ailleurs, nous produirons 20 millions de masques sanitaires chaque semaine d’ici la fin mai et 17 millions de masques textiles au 11 mai.

  • Le Premier ministre l’a rappelé : il faut que l’État, les collectivités locales, les entreprises, l’initiative privée, soient complémentaires et non concurrents, pour répartir les masques le mieux possible dans la population. Nous avons incité les entreprises et les collectivités territoriales à se procurer des masques. Et le Gouvernement a permis la réouverture des boutiques de tissus pour permettre aux particuliers qui le souhaitent de produire leurs propres masques, en suivant des modèles mis en ligne par les autorités sanitaires.
  • Le Gouvernement soutiendra financièrement les collectivités pour l’achat de nouveaux masques. Les préfets disposeront d’une enveloppe locale pour soutenir, avec les départements et les régions, les plus petites collectivités. Et une enveloppe hebdomadaire de 5 millions de masques permettra d’organiser, en lien avec les maires et les présidents de conseils départementaux, l’accès aux masques de nos concitoyens les plus précaires.
  • Comme l’a indiqué le Premier ministre, grâce à la mobilisation de tous, il y aura donc assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai grâce aux importations et à la forte augmentation de notre production nationale.

 

b) Tester
 

  • Le Gouvernement met tout en œuvre pour rendre l’accès aux tests facile et rapide, pour toute personne présentant des symptômes et pour les personnes ayant été en contact étroit avec des personnes infectées : il mobilise notamment tous les acteurs avec un objectif de 700 000 personnes testées par semaine d’ici le 11 mai.

  • Un test pourra donc se faire dans tout type de laboratoire, public ou privé. Il sera remboursé à 100% par l’assurance maladie.
 

c) Isoler
 

  • Toute personne testée positive fera l’objet d’un isolement tant que les symptômes n’ont pas disparu, et un travail d’identification et de test de tous ceux, symptomatiques ou non, qui auront eu un contact rapproché avec ces personnes sera engagé. Tous ces cas contacts seront testés et seront invités à s’isoler préventivement (quatorzaine).

  • L’isolement est une mesure de mise à l’abri, et n’est pas une sanction. Il doit donc être expliqué, consenti et accompagné. Des dispositifs de contrôles seront prévus s’ils devaient être nécessaires, mais l’objectif du Gouvernement consiste à s’appuyer sur le civisme de chacun.

  • Il reviendra aux préfets, aux ARS et aux collectivités territoriales de définir ensemble, avec les acteurs associatifs, les professionnels de santé, les acteurs de la prise en charge à domicile, le plan d’accompagnement des personnes placées à l’isolement.


Pour plus d'informations :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/coronavirus-questions-reponses


Vous avez une question au sujet du COVID-19 ?

Vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous pour me contacter.